Une application pour smartphone aide à lutter contre l'hypertension artérielle – hypertension artérielle

12 mars 2019

Une application pour smartphone pour la surveillance de la pression artérielle est prometteuse chez les patients diabétiques.

Nouvelles CardioSmart

Les applications pour téléphones intelligents peuvent être la meilleure solution pour gérer l'hypertension artérielle, selon les résultats d'une étude de six semaines portant sur un système de surveillance à distance de la pression artérielle chez des patients diabétiques et hypertendus. Les résultats seront présentés le 17 mars à la 68ème édition du American College of Cardiology.th Session scientifique annuelle et lier l’outil à la maison à des réductions significatives de la pression artérielle.

Réalisée par des chercheurs de la faculté de médecine de l'université de Duke, cette étude a testé une application pour smartphone développée par Livongo, une société basée à Mountain View, en Californie. L'application associe la technologie, la science des données et le coaching pour aider ses membres atteints de diabète et d'autres maladies chroniques à mieux gérer leurs conditions de santé.

L’étude récente visait à déterminer si cette application aide les patients hypertendus et diabétiques à réduire leur pression artérielle. Selon les auteurs, il s'agit d'une population à très haut risque, car le diabète et l'hypertension artérielle sont des facteurs de risque majeurs de maladie cardiaque et d'événements cardiaques mettant la vie en danger. Lorsque le diabète et l'hypertension artérielle sont combinés, le risque de complications est encore plus élevé.

On estime qu’un adulte sur deux aux États-Unis souffre d’hypertension et que seulement la moitié d’entre eux est sous contrôle.

La bonne nouvelle est que la gestion du diabète et de l'hypertension artérielle aide à réduire considérablement le risque cardiovasculaire. Une application pour smartphone, associée à la surveillance et au coaching à domicile, peut être exactement ce dont les patients ont besoin pour maîtriser leur maladie.

La récente étude portait sur 708 adultes diabétiques, dont la plupart souffraient d’hypertension artérielle non contrôlée – définie comme une pression artérielle supérieure à 130/80 mmHg.

Tous les participants ont reçu un tensiomètre et un brassard qui se sont connectés sans fil avec l’application pour smartphone de Livongo. Lorsque les participants mesuraient leur tension artérielle avec leur smartphone à proximité (ce qu’ils faisaient en moyenne quatre fois par semaine), les lectures étaient automatiquement envoyées aux serveurs de Livongo.

Après chaque lecture, les participants pouvaient ouvrir l'application pour examiner les résultats et obtenir des conseils sur la gestion de leur pression artérielle. Par exemple, l'application peut rappeler aux participants de prendre leurs médicaments, de suivre un régime alimentaire sain, d'être plus actifs physiquement et de perdre quelques kilos. L'application permettait également aux participants de comparer leurs lectures de tension artérielle au fil du temps, de programmer un appel avec un coach de santé et de partager leurs résultats avec des membres de la famille, des amis ou des fournisseurs de soins de santé.

Après six semaines d'utilisation de l'application, la pression artérielle systolique des participants (le chiffre le plus élevé en termes de lecture de la pression artérielle) a diminué en moyenne de 5,4 mmHg. La pression diastolique (le chiffre du bas) a diminué de 3,5 mmHg en moyenne, comparé à leur niveau au début de l'étude, a déclaré Bimal R. Shah, MD, médecin en chef de Livongo, professeur assistant à la Duke University School of Medicine et auteur principal de l'étude.

Cela s'est traduit par 41% de participants ayant une pression artérielle supérieure à 130/80 mmHg après six semaines, contre 63% au début de l'étude.

Bien que des essais cliniques supplémentaires soient nécessaires pour valider les résultats, les résultats sont encourageants pour les experts.

«Nous avons montré dans cette étude pilote que, dans une population souffrant à la fois de diabète et d’hypertension artérielle, six semaines de surveillance à distance de la pression artérielle, accompagnées d’informations sur la gestion de l’hypertension artérielle et l’accès à des coachs de santé, peuvent considérablement améliorer le contrôle de la pression artérielle, Dit Shah. "L'amélioration est comparable à ce que les médecins s'attendaient à voir si un patient avait commencé à prendre une dose faible à modérée d'un médicament contre l'hypertension."

Les auteurs espèrent que l'utilisation continue de ces outils pourrait avoir un impact significatif sur les patients au fil du temps. «C’était une courte étude visant à démontrer la preuve de concept», a déclaré Shah. "Avec un suivi plus long et un encadrement plus poussé, nous nous attendons à ce qu'un plus grand nombre de participants obtiennent des réductions durables de leur tension artérielle."

  • Qu'est-ce que l'hypertension?
  • L'hypertension, souvent appelée hypertension artérielle, survient lorsque la force du sang contre les parois des artères est trop élevée. L'hypertension artérielle est souvent qualifiée de «tueur silencieux», car elle ne provoque souvent aucun symptôme et, si elle n'est pas contrôlée, augmente le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.
  • Qui est à risque d'hypertension?
  • Le risque d'hypertension augmente avec l'âge et la plupart des adultes seront éventuellement affectés par cette maladie à un moment de leur vie. Toutefois, le diabète, l'obésité, le stress, une consommation élevée de sodium, le tabagisme et une consommation excessive d'alcool peuvent considérablement augmenter le risque d'hypertension.

Laisser un commentaire